Escadron Blada - Le Blog en français pour les pilotes de X-wing!

Escadron Blada - Le Blog  en français pour les pilotes de X-wing!

La mise en place - Première partie:

Xwing battle 2.jpg

La mise en place - première étape:
Après avoir vu comment les neurosciences peuvent nous aider à nous remettre en question pour améliorer le pilotage, nous allons voir comment nous préparer.
L’idée est de gérer au mieux les éléments qui dépendent de nos choix!
Lors d’un combat spatial, il y a des éléments que nous ne contrôlons pas:
  • les dés, ces êtres douées d’une volonté très versatile!
  • Notre adversaire généralement doué d’une envie de nous battre.

Han_Solos_dice.png

Puis, les éléments que nous contrôlons:
  • Le choix de notre escadron
  • Apprendre à connaître son adversaire
  • Le choix des obstacles
  • Le placement des obstacles
  • Le déploiement initial de nos vaisseaux
  • Notre pilotage
Nous allons voir comment optimiser les éléments qui dépendent de nos choix.
Le tour 0:
Nous avons vu le fameux tour 0 avec les articles de Paul Heaver.
2013-swx-champ.png
Mêmes si ces notions datent de la V1, elles sont toujours d’actualités!
Nous allons voir plus en détails certaines étapes de la mise en place, en reprenant certains concepts de la V1.
 
Le choix de notre escadron:
Bien connaître sa liste ou « lire les cartes c’est fort » semble évident mais beaucoup font leurs listes sans en connaître tout les détails ou pire, oublient certains effets!!!
Moi le premier!
Mais connaître ses cartes ne suffit pas, il faut aussi jouer sa liste pour savoir manœuvrer ses vaisseaux.
Cela implique de connaître la roue de manœuvre de ses vaisseaux, les actions des vaisseaux ainsi que chaque pilote et leurs capacités.
Il faut aussi savoir quel type d’escadron vous pilotez, si c’est une nuée, une escadre d’as ou de joute.
Connaître ses points faibles et forts permet d’anticiper quels seront les vaisseaux à ne pas perdre et donc les cibles prioritaires de l’adversaire.
Ce n’est que lorsqu’on sait piloter sa liste qu’on peut choisir et savoir où placer les obstacles ainsi que le déploiement initial de son escadre.

Connaître son adversaire:

Avant de commencer un combat, il faut jeter un coup d'œil à la liste adverse.
On a souvent pas beaucoup de temps mais c’est capital!
Il faut définir le type d’escadre pour savoir comment gérer la partie.
On n’affronte pas une nuée comme on affronte une liste d’as ou de joute.
Ne pas hésiter à demander à son adversaire comment fonctionne sa liste, un joueur fair-play répondra sans problème.
Cela implique de connaître le méta-jeu pour savoir gérer les listes adverses les plus populaires.
S’entraîner avec et contre les listes populaires est une bonne méthode pour voir les points forts et faibles de l’adversaire.
Le moment venu, il sera plus facile et rapide de sélectionner la cible prioritaire lors du combat.
Il sera aussi plus facile de choisir quel vaisseau ignorer ou pas.
Si vous affrontez une nuée de Tie avec Howwlrunner, cette dernière sera LA cible à abattre si tous les autres Tie sont des pilotes de l’académie.
Tie2V3.png
Actuellement en V2, on gagne souvent avec une marge étroite, rare sont les parties gagnées 200 à zéro.
Il faut donc connaître la valeur de chacun de nos vaisseaux et celles de l’adversaire!
Mieux vaut éviter de s’acharner sur Fenn Rau et préférer ses accompagnants plus facile à détruire et ainsi gagner des points!
Fang-Fighter-swx.jpg  Fenn.png

Le choix des obstacles:

Vous trouverez des articles sur ce sujet alors pourquoi en parler encore une fois?
Simplement parce que même de très bons pilotes oublient certaines choses et que de nouveaux pilotes arrivent grâce à cette V2.
Et il y a de nouveaux obstacles!!!
On pense qu’on peut gagner simplement parce qu’on est meilleur mais pourquoi se priver de certains avantages avant que le combat ne commence?
Voici une image avec tous les obstacles disponibles actuellement, 21 en tout, ce qui donne un large choix.
Les malins auront remarqué que les nuages sont assez grands, autant que certains débris!
Obstacles.jpg
Mais quels obstacles choisir si il y en a autant?
On commence par les nouveaux obstacles!
Nuage image.jpg
Les nuages de gas sont de nouveaux obstacles assez grand.
Leurs effets sont:
  1. Un dé vert en défense supplémentaire
  2. Le défenseur peut changer un résultat vierge en esquive
  3. Celui qui chevauche un nuage n’a pas d’action mais peut attaquer et ne subit aucun dégât.
On voit bien que ce type d’obstacle favorise clairement le défenseur et pénalise peu celui qui le chevauche.
Il est idéal pour les nuées car peu pénalisant et favorise La défense.
Les trois nuages sont assez grands et donc occupent beaucoup d’espace.

Comment choisir selon son niveau de pilotage:

Concernant lesquelles prendre, c’est là que la connaissance de la liste orientera notre choix mais aussi notre niveau de pilotage!
Je recommande qu’un débutant prennent soit les plus petits obstacles soit les nuages de gas, car lorsqu’on débute on chevauche facilement les obstacles donc choisir les plus petits limite ce risque et les nuages de gas sont moins pénalisants.
Si je suis débutant, on suivra la règle des inverses!
  1. Si mon escadron est GRAND, composé de 4 vaisseaux ou plus, je prends des PETITS obstacles.
  2. Si mon escadron est PETIT, composé de 3 vaisseaux ou moins, je prends des GRANDS obstacles.
  3. Si je débute VRAIMENT, je prends les nuages de gas!

 

Comment savoir lorsque je prends un socle grand ou un socle moyen?

Très simple, si j'ai au moins 1 socle moyen ou grand dans mon escadron, il est GRAND et je prends donc les PETITS obstacles!

 

Ensuite, une fois qu’on se sent à l’aise avec sa liste, on peut commencer à choisir des obstacles avec un objectif défini.

 

Voici des exemples de choix simples:

Prenons la nuée de ties, au moins 4 petit socles, les petits obstacles et les nuages seront prioritaires.

A l’inverse, si j’ai choisis Han Solo et Tir Habile, je vais préféré les grands obstacles ou débris pour profiter des capacités de mes cartes.
Han solo.jpg
Les nuages sont une possibilité car ils sont grands mais favorisent le défenseur ce qui les rends moins intéressants.
Han solo.png Tir habile.png
Les engins, nouveau nom des bombes, reviennent et la charge sismique conditionnera le choix sur les gros obstacles pour avoir la zone d’effet la plus grande possible et affecter le plus de vaisseaux possibles.
Charge sismique.png Charge sismique.jpg

Placement des obstacles - Les bases:

Nous allons commencer avec les concepts de base et ensuite le placement basique.

Certains concepts sont importants et nous aident lors d'un combat.

Il y a le placement en soi mais lors d'une partie, ce même placement nous fourni beaucoup d'informations utiles!

 

  • Repère de portée:

Souvent les obstacles sont placés à portée 2 du bord de table, cela correspond à une distance de 5 bases.
Portee obstacle.png
Donc un petit socle saura s’il peut faire son demi-tour à vitesse 4 sans risquer de sortir!
Cela fonctionne aussi pour le Segnor Loop à vitesse 3.
Portee obstacle 4.png
  • Mesure de portée:
Lors de la phase d’engagement, on peut mesurer la portée et donc savoir à quelle distance se trouve ce rocher devant nous.
Sachant que la portée 1 équivaut à 2,5 petits socles, la portée 2 à 5 socles et la portée 3 à 7,5 socles, je pourrai choisir mon mouvement et ne pas chevaucher cet obstacle.
Portee obstacle 3.png
Et en plus vous savez à quelle distance se trouvent les obstacles les uns des autres puisqu'on mesure la distance entre eux en début de combat.
On peut utiliser cette information pour savoir si on se trouve à portée pour faire une coordination, une acquisition de cible ou autre action dépendante de la portée.
  • Définir des axes:
On peut aussi utiliser le placement des obstacles pour obtenir des axes et se donner les meilleures options de manœuvrabilité.
Nous avions vu comment se créer des couloirs dans un ancien article de la V1.
Portee obstacle 5.png    Portee obstacle 6.png
Si on a une escadre qui vole en formation serrée, comme une nuée, on aura besoin d’axes pour pivoter autour et se repositionner plus facilement sans avoir à rompre la formation.
Portee obstacle 7.png
  • Comment éviter de former des amas:
Pour certaines escadres, il est nécessaire d’éviter les amas.
On ne peut pas placer les obstacles à la place de l’adversaire mais on peut limiter ses choix.
Chaque obstacle crée une bulle d’interdiction plus ou moins grande selon la taille de l’obstacle choisit.
Portee obstacle 2.png
On peut aussi placer les autres obstacles à portée 2 les uns des autres libérant de l’espace autour et éviter la création d’amas.
Nous verrons dans une deuxième partie le placement avancé des obstacles, selon des objectifs définis.
Pour le moment, vous pouvez vous entraîner dans le placement d'obstacle et au pilotage autour d'un caillou.
Ne pas oublier que rien ne vaut la pratique!!!
Bonne lecture et bon vol!!!


14/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres